Cropped Blazer de Salme, encore … Et c’est pas fini !

107_Cropped_blazer_sewing_pattern_1024x1024

 

Depuis mon premier patron Salme, j’avoue,  j’ai mis cette marque en haut de mes créateurs préférés :

Des pièces basiques  mais chics et tellement agréables à réaliser, tout ce que j’aime.

Les patrons sont géniaux, dessinés au cordeau.  Il m’est arrivé à plusieurs reprises  après avoir découpé mon tissu et en passant à l’assemblage des pièces de réaliser que la longueur de mes 2 morceaux ne concordait pas … Là ça n’est même pas de la couture et je me sentais nulle :-s

Avec Salme,  aucun problème, j’ajoute un centimètre pour ma marge de couture et les pièces tombent pile-poil … magique !

Quant aux explications en anglais, elles sont succinctes mais compréhensibles si l’on a déjà pratiqué, contrairement à d’autres, où il y a pleins de détails, de schémas mais où je me sens un peu perdue, je vous en reparlais dans un autre article, je commence à prendre du retard dans mes publications, moi.

Bon, entre le moment où je l’ai acheté, téléchargé, imprimé, assemblé, découpé et où je l’ai enfin réalisé, il s’est passé quelques semaines.  J’avais pas mal d’options de tissus mais je n’étais pas forcément décidée, ou convaincue.

Mais la semaine dernière, je travaillais sur Paris, ce qui pour moi signifie Gare St Lazare et qui dit St Lazare dit Boutique Modes & Travaux. Faute de pouvoir aller au Marché St Pierre aussi souvent que je le souhaiterais, son sous-sol  est devenu ma caverne d’Ali Baba, j’adore y chiner, soulever des coupons moches kitschounes, pour y trouver des trésors.

Au fait, la dernière fois que je suis allée sous le Sacré Cœur, j’ai fait une grosse bourde !  J’en suis revenue assez légère avec du passepoil et du biais Ça valait la peine d’y aller hein  et surtout avec l’énorme regret de ne pas avoir craqué chez Sacrés Coupons pour un magnifique tissu noir avec des imprimés flammés bleus … j’y suis rentrée 2 fois pourtant, sans flancher, mais dès que je suis montée dans la rame de métro j’ai eu un gros chagrin … J’en rêve encore la nuit  🙂

Bon, j’en reviens au tissu de ma petite veste, je m’égare ! Donc chez M&T, j’ai trouvé un coupon de 3m de piqué de coton tissé noir pour la modique de 10 euros … que j’ai vu ensuite chez un de mes fournisseurs préférés à 19 euros et brouettes le mètre.

Autre aparté, c’est la journée, je suis en verve : je ne suis pas radine, loin de là, mais il ne faut pas le cacher, on ne se lance pas dans la couture pour faire des économies et penser qu’on va s’habiller à moindre frais : Machine à coudre + toute la petite panoplie de la couturière parfaite à renouveler régulièrement + les patrons + tissus + fils etc  …  ça chiffre et j’adorerais faire courir mes ciseaux sur du Liberty, de l’Atelier Brunette ah Cosmic Blue,  mais je suis bête sans doute, je n’ose pas, je suis timide … un peu comme à l’école, en fait, où je connaissais la réponse mais je  préférais laisser les premiers de la classe lever le doigt et prendre la parole!

Bon revenons-en à mes moutons …  Pendant cette période, je l’ai vu sur la blogo, par Clo’s que je suis avec attention,  c’est bien d’être patiente parfois, je l’ai trouvée très réussi, et bravo à elle d’avoir pu caser toutes les pièces dans son mètre et des poussières de reste de tissu, moi, qui par déformation professionnelle, essaie d’optimiser tout (le temps, les volumes) j’ai utilisé 1,20 m x 150 mais en le rallongeant le buste de quelques centimètres half- cropped blazer,  et j’hésite beaucoup avec ce qui me reste à faire une jupe ou une robe… Salme toujours, bien sûr.

Une fois mes pièces découpées, le plastique de la paire de ciseau dans la rotule, Aïe, ça fait mal, le blazer se monte rapidement  et je me suis rendue compte d’une chose : j’adore aplatir les coutures, c’est la première fois que j’aime sortir ma planche et mon fer à repasser !

Quand j’ai eu fini, ma fille m’a dit : « C’est beau maman et tu as été vite, tu es bonne maintenant en couture! » auquel  je réponds  très fièrement un merci ma chérie et elle continue : « Quand est-ce que tu me fais une jupe ? » et là je me sens suis sentie égoïste …

Voilà pour une fois, j’ai beaucoup parlé mais j’ai vraiment aimé réaliser ce blazer et je me fais une joie de l’enfiler tous  les matins pour aller travailler avec …

Cropped blazer Salme 4

Techniquement, j’ai ajouté 3,5 cm en longueur pour que ça matche avec la hauteur de taille de mes pantalons noirs et suite à la remarque de Clo, j’ai mis une petite agrafe pour pouvoir la fermer.

Pas de doublure mais un ourlet rapporté que j’ai déjà pratiqué sur une précédente réalisation et ce que j’adore, ce sont les pinces poitrine qui tombent impeccablement avec mon bonnet D…  magique !

Cropped blazer Salme 2

Le revers est cousu dans la couture d’épaule et le pli est marqué au fer.

Cropped blazer Salme 6

 Pour conclure, je ne sais pas si c’est l’effet d’avoir installé MON petit coin couture ou l’imminence de l’achat d’une surjeteuse mais j’ai l’impression d’avoir trouvé ma baguette magique !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s